Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plusieurs fers au feu, 2008

dimanche, 18 décembre 2016 | Plusieurs fers au feu, 2008

     Plusieurs fers au feu, 24x18cm, mine de plombe et encre sur papier, 2008, coll. privée.

    Je crois que cette année 2008 a marqué un autre tournant dans ma production, quand je jette un coup d'œil rétrospectif sur mes travaux. Avec la découverte que je pouvais obtenir des résultats avec les crayons, fusains et mine de plomb, depuis 2004 et mon séjour dans une maison du Cézalier où j'avais effectué pas mal de frottages sur de vieilles poutres (suivant la technique de Max Ernst... Le Cézalier fut mon Pornic...), je mis quelques années avant de recourir à ces outils, nouveaux pour moi.

   2008 vit la réapparition concomitante de figures isolées sur un fond de papier laissé en réserve, alliée à cet usage de la mine de plomb, qui allait être utilisé jusqu'à présent (2016), tantôt en frottage, tantôt en traînées de poudre grise... Le titre indique que je suis conscient  d'avoir désormais  à ma disposition plusieurs techniques, conquises sans formation, sur le tas, par mes propres recherches. A l'intérieur de ce personnage composite, plusieurs figures sont transportées comme autant de "fers au feu". Chacune symbolise selon moi mes différentes casquettes, ou activités menées de front. Un personnage jette par ailleurs, à l'arrière de la tête, un filet, comme un symbole de l'artiste cherchant à ramener la proie d'une œuvre dans ses rets... Un autre, lové sous le cou de la tête principale, comme le bouffon de service des empereurs romains, chargé de leur rappeler que ces derniers restaient des mortels lors de leurs triomphes, tire la langue à celui qui le surplombe, ayant l'air de dire ainsi: "ne te prends pas donc si au sérieux....".

    J'ai appelé "les solitaires" cette série de personnages isolés sur fond en réserve. Depuis 2008, je n'ai pas cessé d'en créer. Au point de préparer actuellement une exposition sous ce titre à la galerie Dettinger-Mayer prévue pour mars-avril 2017. C'est une retour des figures solitaires que j'avais déjà produites en grande quantité au début des années 1980 dans une technique plus sommaire et un esprit différent, plus naïf peut-être et enfantin alors (série des lavis et des taches en couleur interprétées).

12:47 Publié dans Série des "solitaires", Taches interprétées | Tags : mine de plomb, frottage, encre, taches, solitaires, lavis, galerie dettinger-mayer, cézalier, pornic | Lien permanent | Commentaires (4)